Disponibilité des sommes

Pour le PEE/PEI
Chacun de vos versements devient disponible au terme d’une période de blocage de 5 ans. Vous pourrez donc disposer de tout ou partie de votre épargne à l’échéance des 5 ans.

 

Pour le PERCO/PERCOI
Les sommes affectées au PERCO/PERCOI deviennent disponibles au moment du départ à la retraite. Vous pourrez donc disposer de tout ou partie de votre épargne au début du versement de votre retraite.

Avant ces échéances, de nombreux cas de déblocage anticipé sont prévus par la loi pour chacun de ces 2 dispositifs. Ces cas de déblocages correspondent aux grands évènements de la vie (achat de la résidence principale, naissance du 3e enfant, …).

Solliciter le remboursement de votre épargne

A l’arrivée de l’échéance (5 ans ou versement de votre retraite) vous n'êtes pas dans l’obligation de récupérer votre épargne, vous pouvez la laisser fructifier dans votre PEE/PEI et/ou PERCO/PERCOI et continuer de faire des versements.

 

Demande de remboursement de vos avoirs

Lorsque vous souhaitez disposer de votre épargne, vous devez effectuer votre demande de remboursement auprès d’Amundi Tenue de Comptes :

  • soit directement par Internet via votre espace sécurisé,
  • soit par courrier libre en utilisant  le « Bulletin de correspondance » joint à chaque relevé de compte.

Vos demandes de remboursement sont à adresser à :

*
Amundi Tenue de Comptes
TSA 10 207
26956 VALENCE CEDEX 09

 

Une question, sur les modalités de remboursement

Contactez Amundi TC du lundi au vendredi, de 8h30 à 17h30 au :

' 04 37 47 01 40 (appel non surtaxé)

 

⇒ BULLETIN DE CORRESPONDANCE

Comment intervient le remboursement ?

Pour le PEE/PEI

Le remboursement s’effectue en capital, en une ou plusieurs fois suivant votre choix. Ce remboursement est exonéré d’impôt. Seules les plus-values sont soumises à CSG/CRDS et à des contributions sociales.

 

Pour le PERCO/PERCOI

Le remboursement s’effectue en capital (en une ou plusieurs fois suivant votre choix) ou en rente viagère (vous pouvez aussi combiner ces 2 modes de sortie).

Seules les plus-values sont soumises à CSG/CRDS et à des contributions sociales.

Ce remboursement :

    - est exonéré d'impôt s'il intervient sous forme de capital,

    - est imposable - au barème des rentes viagères "à titre onéreux" - s'il intervient sous forme de rente.